5 octobre 2021

Les matériaux composites, savoir-faire et expertise

Technologie et savoir-faire

Notre bureau d’étude ATERA puise sa force dans une technologie maîtrisée depuis maintenant près de 10 ans, la fabrication de pirogues hawaïennes en résine de polyester et fibre de verre. Deux matériaux, dont l’alliance composite offre une véritable unicité de création, et bien plus encore.

Notre expertise technique de ces matériaux, éléments constituants de nos pirogues, nous permet aujourd’hui de laisser libre court à notre imagination, de bousculer notre quotidien en menant à bien des projets un peu fous, coté mobiliers de « plein air » cette fois-ci.

Le matériau composite, un alliage « à la carte »

Un matériau composite est un assemblage d’au moins deux matériaux non miscibles possédant des propriétés que les éléments constitutifs seuls n’ont pas. Il est constitué d’une ossature appelée renfort, qui assure une tenue mécanique, et d’une matrice, la matière, souvent plastique, métal ou céramique.

 

La fibre de verre et la résine de polyester, jolie recette

Selon la définition du matériau composite, la résine de polyester constitue alors la matrice de la matière, quant à la fibre de verre, elle est l’ossature et vient renforcer la composition.

La fabuleuse association de ces deux matériaux fut découverte par hasard, durant la seconde guerre mondiale et se retrouvera très vite à l’origine d’une véritable révolution dans de nombreux domaines et notamment la construction navale de plaisance.

La fibre de verre est constitué de longs et fins filaments de verre. Pour créer ces filaments, le verre (qui peut être un verre recyclé) est chauffé à 1500°C. Lorsqu’il atteint cette température, celui-ci ce vitrifie. Il est alors étiré en longs filaments se croisant dans tous les sens pour offrir une solidité absolue, puis placé en bobine, prête à l’emploi.

 

Une durabilité de niveau industriel

Tout objets conçus à partir de ces matériaux offre une extrême une durabilité . La fibre de verre à d’importants avantages (concernant le mobilier de plein air) :

  • Une résistance à la corrosion
  • Une haute résistance aux chocs
  • Une résistance au feu
  • Une résistance aux rayons UV et au temps
  • Une résistance au chaud, au froid à l’humidité
  • Une possibilité de choix de couleurs à l’infini
  • Une légèreté absolue
  • Un façonnage facile
  • Une maintenance minimale

La matrice, la résine de polyester quant à elle garantie la couleur et évite au produit de se déformer ou de perdre de son éclat.

LUPA, premier modèle d’une longue série

Animés par le challenge et la création, nous avons aujourd’hui toutes les ressources nécessaires pour créer et produire à l’infini.

Le premier projet de notre bureau d’étude ATERA est la création, à partir d’une conception 3D, d’un moule en résine ayant donné naissance à notre fauteuil LUPA.

Une fois le moule conceptualisé et prêt à l’emploi, il est retourné (voir photo) puis se voit être retapissé de plusieurs fines couches superposées de fibres de verres, collées au fur et à mesure au pinceau par la résine de polyester. Le tout bien séché, la coque définitive est née. Il suffira de bonnes couches d’enduit gélifié et coloré appelé gel coat pour obtenir le produit final.

Une composition encore peu utilisé sur le marché du design qui nous a rapidement donné envie de nous perfectionner en la matière et ainsi réinventer le style de demain !

Mon panier
CommanderVotre panier est vide
Total 0,00 
Commander